AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Rôle : Alice comme Alice aux pays des merveilles :)
Messages : 86
Date d'inscription : 19/10/2012
Job : lycéenne
Pseudo : Alice
Célébrité : Chloe Moretz


MessageSujet: Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)   Lun 29 Oct - 17:07

«Lilice! Je vais faire un tour a la fête! Tu n'as qu'à réviser...ce que tu veux. Tu m'aidera pour mes exos, tout à l'heure. Ça ne te dérange pas?». La soeur d'Alice ne changerait jamais. Toujours à se défiler quand il s'agissait de travail. «si tu veux, soufla Alice, mais dépêche je ne resterai pas là toute la journée». Alice et sa soeur s'adoraient, pourtant elles étaient l'opposé l'une de l'autre. La soeur d'Alice était une puce électrique qui avait, selon Alice, une bonne centaine de copines à ses côtés avec qui elle adorait faire la fête toute la soirée et du shopping toute la journée. Alors qu'Alice était légèrement plus calme et elle n'avait pas autant d'amis. Elle avait beaucoup moins d'amis mais était bien plus proche avec eux que l'était sa soeur avec les siens. Alice n'appréciait pas forcément les mêmes activités que sa soeur. Elle adorait passer du temps avec ses amis mais elle a toujours détesté passer plus d'une heure à faire les magasins. Elle préfère les inviter dans son immense maison avec la jardin et tout ce qui va avec. Et elle était plus sérieuse que sa soeur qui prenait l'école à la légère et avait hâte de la quitter alors qu'Alice savait qu'elle y jouait son avenir.

Alice devait constamment aider sa soeur pour ses devoirs. Alors, les deux filles s'asseyaient au bord du lac qui était juste à côté de chez elles. Lake Avenue était un magnifique quartier. Mais sa soeur recevait toujours un texto qui l'empêchait obligatoirement de travailler. Donc Alice se trouvait toute seule. Disons qu'elle a l'habitude. Et sa soeur fait toujours la remarque pertinente d'avancer son travail. Elle est bien placée pour lui dire ça.


Alice se retrouvait donc les pieds patogeant dans le lac, et comme seul compagnon son livre de philosophie. Elle aurait bien appelé quelqu'un si elle avait eu son portable. Sa soeur avait l'air sérieuse quand elle avait dit qu'elle avait trois tonnes de devoirs et qu'elle devait les faire en urgence. C'était sûrement le cas d'ailleurs mais voir ses copines était sans le moindre doute plus urgent. Elle avait, bien évidemment, laissé toutes ses affaires traînées pour ne pas changer ses habitudes. Alice était donc coincé avec son bouquin. «La philosophie! Ca va être génial». A la base, elle devait aider sa soeur en histoire. Matière dix fois plus passionnante. Donc Alice commence a apprendre la leçon alors que c'est sa soeur qui aurait du apprendre mais bon... Tant pis.


Dernière édition par Alice R. Evenbel le Ven 2 Nov - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rôle : Pinocchio <3
Messages : 39
Date d'inscription : 26/10/2012
Job : Etudiant en philosophie
Célébrité : Ben Whishaw


MessageSujet: Re: Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)   Mer 31 Oct - 2:54

S’il y avait eu une quelconque raison pour que Pinocchio reste chez lui, il l’aurait fait mais, malheureusement, cela faisait bien longtemps qu’il ne pouvait lus avoir confiance en cette maison à la fois si chaleureuse et si froide… Il avait compris qu’en réalité, il n’était pas vraiment celui qu’on s’attendait à trouver là-bas. Non, non, il n’était pas en pleine séance de dépression, c’était l’état général du jeune homme depuis l’âge d’environ six ans : désespérément négatif et trop réaliste… Et même s’il lui prenait parfois l’idée de rêver pour sortir de cet enfer irrationnel, il se limitait souvent dans ses accès de créativité. Assis sur les marches de son perron depuis une dizaine de minutes, il cherchait une occupation. Il était encore trop tôt pour qu’il parte noyer son âme dans l’alcool et il n’avait pas spécialement envie de voir ses amis. Il aurait put aller au magasin de jouet de son père s’il avait eut le courage d’affronter le regard plein d’amour et d’incompréhension de son vieux. Aujourd’hui, il se sentait plutôt d’humeur à déambuler dans la ville sans rien faire, pour se vider l’esprit. De sa démarche lente et mesurée, il entama sa promenade ou sa descente en Enfer, à vous de choisir ! Allez ! Souris ! Sa te ferais du bien de temps en temps et peut être qu’on ne te prendrait plus pour un gamin perdu ! Déambulant à travers les maisons colorées et les sourires patibulaires, il adressait quelques mouvements de main au hasard, reconnaissant certaines personnes de ci de la. Il finit par arriver jusqu’au lac de Fairview et là, il se sentit pousser des ailes d’enfants. La surface lisse et transparente reflétait les images du ciel comme un miroir. Emerveillé, il s’approcha doucement, s’accroupissant pour pouvoir mieux se pencher par-dessus le rebord. Il pouvait voir son image ainsi que quelques petits poissons colorés. L’adolescent n’était pas le plus grand fan des bêtes à écailles mais, il pouvait tout de même passer des heures à les observer juste pour le plaisir de leur routine. Sur les rives du point d’eau, il n’était pas tout seul, en effet, deux jeunes filles s’étaient posé là, sans doute pour travailler. S’allongeant sur le sol, il les regarda, juste par curiosité. Il était sur de les avoir déjà vue sans doute au lycée. L’une des deux se leva, laissant l’autre en compagnie d’un livre de Philosophie, la matière préférée de Pinocchio. Il faut dire qu’il adorait disserté sur tout et n’importe quoi dès qu’il en avait l’occasion. Comme la demoiselle semblait plutôt en difficulté et qu’il se sentait d’humeur généreuse, il se leva pour aller l’aider :

-« Salut ! Besoin d’aide ? »

Il s’assit à côté d’elle et pointa son doigt sur le bouquin :

-« Je suis plutôt douée pour sa ! »

Il lui sortit un grand sourire comme il en avait le secret ! Préférant laisser apparaître son côté plutôt sympathique au lieu de chercher à ressembler à un monstre de Frankenstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rôle : Alice comme Alice aux pays des merveilles :)
Messages : 86
Date d'inscription : 19/10/2012
Job : lycéenne
Pseudo : Alice
Célébrité : Chloe Moretz


MessageSujet: Re: Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)   Ven 2 Nov - 0:29

Alice aimait sa sœur, sincèrement elle l'aimait. Mais franchement, elle ne supportait pas quand elle l'a laissé comme ça en plan. Après l'avoir aidé à faire le premier exercice, elle disparaissait et affirmait qu'elle ferait les autres plus tard. Plus tard signifiant jamais. Ce qu'Alice ne supportait pas, c'est qu'elle avait ensuite ses exercices en tête et qu'elle n'arrivait pas à arrêter d'y penser. Du coup, elle avait beau avoir ouvert son livre de philosophie, elle ne pensait qu’au français de sa sœur plus qu’à autre chose.

Un garçon arriva vers elle lui demandant si elle avait besoin d’aide. Elle aurait tendance à répondre, oui, elle a besoin d’aide pour que sa sœur soit dressé et arrête de déranger Alice avec ses sottises. Elle pourrait lui donner une leçon, lui apprendre ce que ça fait d’être déranger dans son activité. Elle pourrait débarquer alors qu’elle est avec ses copines et faire la sœur chiante. Mais elle ne fera jamais ça même si tout au fond de son être elle en a envie. Parce que…parce qu’elle est Alice et que Alice ne ferait jamais une chose pareille.

Le garçon lui dit vaguement quelque chose, elle l’aurait rencontré quelque part. Ou ça? Elle ne s’en rappelait pas…Mémoire, revient-lui! Non, ça ne lui revenait pas.
«  On ne se serait pas déjà vu…Non, laisse tomber. »

Alice ne pouvait même pas se dire qu’elle l’avait vraiment vu. Il lui arrivait de vraiment perdre la tête, d’imaginer des choses impossible. Et le fait de croire qu’elle connait un garçon mais que ce ne soit pas le cas n’arrive même pas à l’étonner. Elle a tellement été traité de tarée que ça ne doit pas être faux.

Il disait être doué en philosophie. Tant mieux pour lui. Alice s’en sort mais elle ne va pas non plus se couvrir d’éloge sur la matière. Ce serait un peu idiot. Et s’il y a bien une chose qu’Alice n’est pas, c’est idiote et pourtant elle est loin d’atteindre la perfection, elle le sait. Tout à coup, s’en prévenir, elle s’exclama:
« Je sais, dans le bus. On s’est vu dans le bus, non? Si? Tu t’appelles pas Pino…Pino quelque chose. Non, je sais plus. »

Il devait la prendre pour une folle. Et elle ne lui ferait aucun reproche. Au collège, s’était ça tous les jours donc ça ne la gène pas. Puis, elle sait qu’elle a toujours eu un petit côté loufoque. Jamais comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Rôle : Pinocchio <3
Messages : 39
Date d'inscription : 26/10/2012
Job : Etudiant en philosophie
Célébrité : Ben Whishaw


MessageSujet: Re: Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)   Lun 5 Nov - 1:06

Elle était blonde et son visage lui était définitivement familier… Mais enfin, comment faisait-il pour oublier quand et qui était les personne qu’il rencontrait. Peut-être devrait-il s’acheter un mémoire ce ne serait pas du luxe ou bien investir dans un petit carnet…Et si tu arrêtais avec tes idées stupides, sa, c’était la meilleure des solutions :

« On ne se serait pas déjà vu…Non, laisse tomber. »

Tient, comme sa il n’était pas le seul à avoir de petit beug… Il attendait, il ne se serait pas approcher si il ne pensait pouvoir être utile. Il ne détestait pas la compagnie, il pensait juste qu’elle était inutile pour lui, il n’avait pas besoin d’être entouré. Beaucoup de jeune de son âge ne supportait pas d’être seul et cherchait sans arrêt des amis ou des bouches troue, cela dépendait de la personne en face… Mais, pourquoi rechercher quelque chose de factice, qui n’avait pas vraiment de sens ? Pourquoi s’encombrer de choses inutiles ? C’était toujours les mêmes questions qui revenaient faire le tour de sa tête tel des poissons rouges enfermés dans un bocal…

« Je sais, dans le bus. On s’est vu dans le bus, non? Si? Tu t’appelles pas Pino…Pino quelque chose. Non, je sais plus. »

Il eut un élan de surprise ! La demoiselle était tout de même plus débrouillarde que lui sur ce coup là ! Jamais il n’aurait put se souvenir de cela et encore moins d’une partit de son nom. Lui souriant avec délicatesse ; il tenta de lui répondre avec une voix plutôt aimable :

-« Pinocchio c’est sa…

Et puis, emporté dans son élan de normalité il continua sur les banalités d’usages :

-« Et toi ? C’est quoi ton nom ? »

Stupide… Mais nécessaire ! Mais, convainc toi que les relations humaines sont nécessaire nom de Dieu ! Contemplant l’eau l’’air un peu perdu, il ne savait pas vraiment quoi dire. Finalement, il enchaina sur la plus simple des conneries :

-« Et qu’est ce que tu fais ici ? »

En fait, il le savait déjà, elle travaillait sa psycho… Mais, il y avait peut être une autre raison caché quelque part dans cette petite tête blonde ou pas… Il inspira un grand coup, se disant que le temps était vraiment magnifique. Bon, ok, il en était arrivé à un point ou si la demoiselle ne faisait pas quelque chose, il plongerait dans ce putain de magnifique lac pour se noyer et oublier sa pitoyable tentative de réconciliation avec le genre humain qui semblait tourner comme un film. Quel moment pathétique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Travail, lâche-moi! (Pino + Alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Problème avec Alice !!!
» Pour les fans de Burton, d'alice aux pays des merveilles
» (warmachine) admirez le travail
» Alice Darkdreams (My tell Tale heart) est arrivée :)
» Promotion 10% FDS du travail!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feel The Magic :: Once upon a town :: lake avenue :: Le lac de Fairview-